Le suicide: Facteurs de risque

Il existe de nombreux facteurs associés au suicide, qui peuvent contribuer à augmenter ou à diminuer le risque suicidaire chez un individu donné. Reconnaître ces facteurs est important dans la capacité de prévenir le suicide.

Cette liste n’est pas nécessairement exhaustive et l’important est que les personnes inquiètes pour elles-mêmes ou pour d’autres nous appellent.

Trois catégories de facteurs de risque

Liste des facteurs de risque

1. Les facteurs prédisposants correspondent aux éléments du passé qui peuvent rendre la personne plus vulnérable.

  • Une ou plusieurs tentatives de suicide
  • Les problèmes de santé mentale (dépression, schizophrénie, troubles anxieux)
  • Les problèmes de dépendance à l’alcool ou aux drogues
  • Divers traits de personnalité (l’anxiété, la faible estime de soi, l’impulsivité)
  • La difficulté de reconnaissance ou d’acceptation de l’orientation sexuelle
  • Les problèmes de santé physique chroniques
  • Le manque d’aptitude à résoudre certains problèmes
  • Un suicide chez un membre du réseau immédiat de la personne
  • La maltraitance dans l’enfance
  • L’isolement et l’absence de liens significatifs dans la famille
  • Le chômage et/ou la pauvreté

2. Les facteurs contribuants amplifient la fragilité de l’individu (les abus de substance, un environnement social instable).

  • L’abus de substances et de jeux de hasard
  • Les idées suicidaires antérieures
  • Le fait de vivre seul
  • L’effritement dans les relations interpersonnelles
  • Le refus de demander de l’aide
  • L’augmentation de l’impulsivité
  • Des conflits dans la famille ou au travail
  • L’isolement
  • L’absence de réseau de soutien
  • Un deuil récent
  • La disponibilité des moyens pour se suicider
  • Le manque de continuité dans les soins

3. Les facteurs précipitants sont des éléments qui peuvent déclencher une idée ou un comportement suicidaire. Ils sont regroupés selon des période de la vie.

À l’adolescence

  • Une rupture amoureuse
  • L’échec scolaire
  • Des conflits soudains dans la famille
  • Un conflit avec les pairs avec humiliation et/ou rejet

À l’âge adulte

  • Une rupture amoureuse
  • La perte d’un emploi
  • Un échec professionnel
  • Un conflit avec la justice
  • Des difficultés financières

Chez les personnes âgées

  • Le deuil du conjoint
  • La perte du permis de conduire
  • La perte de l’autonomie fonctionnelle
  • L’emménagement dans un établissement pour personnes en perte d’autonomie
  • La maladie chronique

Populations plus vulnérables au suicide

Au même titre que les facteurs de risque doivent être pris en considération, certaines caractéristiques individuelles doivent être reconnues. Ces caractéristiques impliquent des populations plus vulnérables.

  • Hommes
  • Population autochtone
  • Personnes homosexuelles, bisexuelles ou transsexuelles
  • Jeunes de 15 à 24 ans
  • Personnes âgées de 65 ans et plus
  • Personnes incarcérées
  • Personnes ayant vécu un ou plusieurs épisodes de blessures auto-infligées
  • Personnes ayant un problème de santé mentale ou des douleurs chroniques
  • Personnes ayant un problème de dépendance

Il existe de nombreux facteurs de protection qui contribuent à la prévention du suicide.

Vous pouvez les consulter ici.