Nos ressources pour en savoir plus

Suicide Action Montréal entretient des liens avec plusieurs autres organismes qui pourraient vous être utiles afin de vous soutenir ou vous accompagner. 

Identifiez le sujet désiré et cliquez sur l’étiquette pour obtenir plus de détails sur les ressources concernées.

  • Tous
  • Femmes
  • Hommes
  • Jeunes
  • Sexualité ou Violence
  • Dépendance
  • Santé mentale
CRIPHASE est un organisme à but non lucratif, qui aide les hommes ayant vécu ce traumatisme, à se libérer de ce lourd fardeau et à vivre une vie plus heureuse.

Un organisme sans but lucratif de référence reconnu par les pères séparés et les hommes dans le contexte de la transition familiale. Nous favorisons le bien-être et la santé des pères et leur engagement auprès des enfants et de la communauté.

Fondé en 1986, le SERVICE D’AIDE AUX CONJOINTS (SAC) est un organisme sans but lucratif s’adressant aux hommes vivant des situations conjugales difficiles dans une perspective d’intervention, de sensibilisation, de responsabilisation et de prévention de la violence conjugale.

L’Entraide pour hommes de Montréal (EPHM) vous offre, en tant qu’homme, un milieu de solidarité et d’entraide.

Grossesse-Secours offre aux femmes et aux adolescentes l’écoute, le soutien et l’information reliés à la grossesse et tout sujet qui s’y rattache dans un grand respect qu’imposent leur réalité et leurs choix personnels.

La mission du Centre des femmes de Montréal est d’offrir des services à caractère professionnel et éducatif, de même que des services de conseil et d’orientation pour aider les femmes à s’aider elles-mêmes.

Jeunesse, J’écoute est le seul service de consultation et de référence pancanadien accessible jour et nuit par téléphone et par Internet.

Le service Tel-jeunes est une ressource gratuite, confidentielle et accessible 24 heures/7 jours pour tous les enfants et les jeunes du Québec.

Les centres d’aide aux victimes d’actes criminels sont là pour vous aider à en surmonter les conséquences psychiques, psychologiques et sociales. N’hésitez pas à les contacter, leurs services professionnels sont gratuits et confidentiels.

Une ressources qui vient en aide aux personnes victimes de violence conjugale.

Depuis le 1er avril 2015, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal regroupe 10 anciens établissements de santé et de services sociaux montréalais, dont le Centre de réadaptation en dépendance de Montréal – Institut universitaire.

Drogue: aide et référence (DAR) offre soutien, information et référence aux personnes concernées par la toxicomanie, et ce, à travers tout le Québec.

La seule condition requise pour être membre de Gamblers Anonymes est le désir d’arrêter de jouer.

Les membres Al-Anon sont des gens comme vous qui sont préoccupés par la consommation d’alcool d’une autre personne.

Jeu : aide et référence est né du besoin de sensibiliser les gens au risque que, pour un certain nombre d’entre eux, le jeu ne reste pas toujours un jeu.

La Maison Jean Lapointe est une corporation à but non lucratif qui s’est donnée comme mission principale la réadaptation des personnes alcooliques, toxicomanes et joueurs pathologiques.

Les Alcooliques anonymes sont un mouvement international d’hommes et de femmes qui avaient un problème d’alcool.

Portail du Gouvernement du Québec informant sur l’usage des drogues et sa prévention.

L’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), fondée en 1918, est l’un des plus anciens organismes bénévoles au Canada. Chaque année, nous offrons des services directs à plus de 100.000 Canadiens grâce aux efforts combinés de plus de 10.000 bénévoles et le personnel de partout au Canada dans plus de 120 communautés.

L’association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale dispense aux membres des familles et amis ayant un proche atteint de problèmes de santé mentale, des services de soutien, de référence et d’information.

Le Centre de Référence du Grand Montréal est un organisme sans but lucratif autonome et bilingue qui donne gratuitement de l’information sur les ressources sociales et communautaires du Grand Montréal.

Le programme des troubles dépressifs et suicidaires de l’Hôpital Douglas est un service surspécialisé pour les jeunes et les adultes atteints de dépression majeure réfractaire et/ou récurrente et qui peuvent avoir des idées ou des comportements suicidaires.

Phobies-Zéro est un groupe de soutien et d’entraide pour les personnes, jeunes et adultes souffrant de troubles anxieux incluant le trouble obsessionnel compulsif. Les services s’adressent également à la famille et aux proches.

L’Ordre des Psychologues du Québec vous offre des outils pour trouver une ressource professionnelle qui pourra vous venir en aide.

Revivre, c’est d’abord un organisme présent pour toute personne étant touchée par les troubles anxieux, la dépression ou le trouble bipolaire.

Le site TDAH Québec a deux objectifs principaux:

  1. Informer le public francophone sur les différents aspects du déficit d’attention;
  2. Supporter les gens ayant un TDAH qui le désirent et leur entourage dans leurs démarches d’information, de diagnostic et de traitement.
Projet P.A.L., un organisme communautaire bilingue fondé en 1975, a été créé pour pallier à la discrimination et à l’isolement des personnes qui vivent des problèmes de santé mentale, en offrant différents services dans une approche alternative d’autonomisation et d’entraide.

1 054 suicides enregistrés au Québec en 2018 – 3 suicides par jour au Québec

1 054 suicides en 2018

Selon les données provisoires pour l’année 2018, le taux brut de suicide était de 12,6 par 100 000 personnes au Québec (n = 1 054 suicides). En 2016 et 2017, ce taux était respectivement de 13,4 et 12,8 par 100 000 personnes.

Chez les hommes, le taux de suicide le plus élevé s’observe chez les hommes âgés de 50 à 64 ans.

Au Québec, le taux de suicide est trois fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Depuis le sommet atteint en 1999 (35,3 suicides par 100 000 personnes), le taux de suicide a constamment diminué pour atteindre un taux ajusté de 19,0 par 100 000 personnes en 2018 (790 suicides).Le taux de suicide est encore en diminution chez les hommes âgés de 35 à 49 ans tandis qu’il a atteint un plateau pour les autres groupes d’âge.

Les hausses les plus marquées du taux d’hospitalisations pour tentative de suicide s’observent chez les jeunes âgés de 15 à 19 ans.

Chez les adolescentes, ce taux a plus que doublé depuis 2008 (73,5 par 100 000 personnes) pour atteindre 175,3 par 100 000 personnes en 2019. Chez les garçons, il y a une hausse subite en 2017 (71,0 par 100 000 personnes) qui semble avoir un peu diminué en 2018 et 2019 (respectivement 65,4 et 67,8 par 100 000 personnes).

Plus de 3 600 hospitalisations sont liées à une tentative de suicide chaque année,

ce qui équivaut à plus de 10 hospitalisations par jour. Parmi les personnes hospitalisées en 2019, 20 % d’entre-elles ont été admises plus d’une fois à l’hôpital pour une tentative de suicide au cours des 10 dernières années

Plus d’informations sur les statisques

Fiche synthèse sur le suicide : Les réalités des adultes LGBT

Familles LGBT, Interligne (Gai Écoute), Chaire de recherche sur l’homophobie, (2016)

Le suicide au Québec : 1981 à 2018 — Mise à jour 2021

Institut national de santé publique du Québec

Rapport annuel 2020-2021

Rapport annuel 2020-2021 de Suicide Action Montréal

Rapport annuel 2019-2020

Rapport annuel 2019-2020 de Suicide Action Montréal

Rapport annuel 2018-2019

Rapport annuel 2018-2019 de Suicide Action Montréal